couv une.png

Editeur : Daïmon

Collection : Hors-séries

150 pages, format 20 x 15

ISBN : 978-2-9566450-4-7

20 €

Essais, lettres et nouvelles traduites par R. Belandry

Portraits par : par Émilie Richard, Olivier Maillart, David Collin, Marianne Desroziers, Marie-Philippe Joncheray.

Photographies : Sophie Patry.

Lueurs

Essais, lettres et nouvelles de Virginia Woolf
trad. Raluca Belandry

Multiple Virginia – femme évanescente, écrivaine affirmée, ancrée et à la fois suspendue au-dessus de son temps, au-dessus de sa terre. Multiples visages – tendre jeune fille, sœur attentionnée, amoureuse idéaliste, épouse tourmentée, amie dévouée, liseuse passionnée, écrivaine, éditrice, poète, critique.

Fruit d’une époque charnière, Virginia Woolf a été témoin du démantèlement d’un monde avec ses ruines empoussiérées et ses guerres ravageuses. Impossible d’y vivre comme auparavant, impossible d’y voir ce que les yeux avaient vu auparavant. La démolition d’une réalité politique et sociale appelait un nouveau regard sur les choses, les gens, les événements, les gestes quotidiens.

Virginia fut une pionnière, avec sa vie poétique – lyrique, prosaïque, dramatique – et sa soif d’exprimer le réel autrement. De son héritage, nous pouvons évoquer quelques spectres, en ouvrant au hasard n’importe lequel de ses ouvrages. Chacun porte en lui les étincelles de son âme tenace, émerveillée, exigeante, et rejaillit d’une vie nouvelle.


Lueurs. Ce sont, ainsi, des lueurs précieuses qui nous restent de son inspiration, de ses trouvailles, de ses amours, de ses mélancolies et de ses douleurs. Lueurs qui s’échappent comme des vapeurs de pensées et d’émotions qu’elle a nourries, qu’elles furent écrites ou gardées sous silence. Errant parmi des livres foisonnant d’ingénuité et d’intelligence, le lecteur de Virginia Woolf trouvera toujours de quoi cueillir la lueur qui fera trembler sa fibre sensible, comme un voile sous la brise. Car elle était une peintre de l’âme dans le concret de sa vie, illustrée sous toutes ses formes, des plus simples aux plus complexes – une barque échouée, un lustre, un marin, une aristocrate, une source, un arbre, une grive, un phare, une montagne ou un miroir. Écartons ce voile, entrevoyons au loin ce quelque chose qui se dessine et qui nous parle…